M. Mélenchon encense le pape

10/11/2020

M. Mélenchon encense le pape

Le député des Bouches-du-Rhône et leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, imprégné d'idées maçonniques, a lu Fratelli tutti, dont le thème de la fraternité universelle lui a inspiré un texte d'appréciation publié à La Vie. Voilà qui laisse dubitatif.
Extraits :
 

Le député des Bouches-du-Rhône et leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, imprégné d'idées maçonniques, a lu Fratelli tutti, dont le thème de la fraternité universelle lui a inspiré un texte d'appréciation publié à La Vie. Voilà qui laisse dubitatif.
Extraits :
 

"L’encyclique Fratelli tutti du pape François peut ouvrir un salutaire temps de réflexions partagées. Son importance est dans le moment où elles s’opèrent. Il ne s’agit pas ici de manœuvres électorales ou de reniements de la laïcité comme j’ai pu l’observer au Couvent des Bernardins à l’initiative du président de la République. Il s’agit de valoriser tout ce qui peut nous unir sans nous renier. Il le faut au moment où la civilisation humaine tout entière est mise au défi de sa survie par l’effondrement de son écosystème."

 

…"Le titre Fratelli tutti rappelle la vocation universaliste du catholicisme. Elle entre en écho avec celui de l’humanisme né en Europe avec la Renaissance. L’âpreté du rejet de celui-ci par l’Église de l’époque n’efface pas l’effet de parenté que le temps long a confirmé. Dès lors, l’influence intellectuelle qu’exerce le catholicisme sur près d’un milliard et demi de consciences dans le monde est un facteur peut-être décisif. Elle impacte la façon dont les humains se positionneront face au défi de l’extinction de la biodiversité dont ils sont un composant indissociable. Chacun pour soi ou tous ensemble ? Je reçois donc Fratelli tutti comme un signal.

...[Le pape critique le] "modèle économique néolibéral et sa responsabilité dans le chaos. Ses mots ressemblent assez aux miens pour que j’en sois ému."
NDLR: Le frère Mélenchon sait de quoi il cause en utilisant le terme de chaos ! (Ordo ab Chaos).

...[Le texte du pape] " peut déboucher sur une vision universaliste fraternelle partagée entre croyants et incroyants. Il s’agit de la définition d’un peuple « ouvert ». Elle me semble venir à point nommé dans le débat français. Nous aussi nous rejetons la notion de peuple enfermé dans la répétition d’une identité figée. 
« Les groupes populistes fermés, écrit le pape, défigurent le terme “peuple”, puisque en réalité ce dont il parle n’est pas le vrai peuple. En effet, la catégorie de ‘‘peuple’’ est ouverte. Un peuple vivant, dynamique et ayant un avenir est ouvert de façon permanente à de nouvelles synthèses intégrant celui qui est différent. Il ne le fait pas en se reniant lui-même, mais en étant disposé au changement, à la remise en question, au développement, à l’enrichissement par d’autres ; et ainsi, il peut évoluer. »"

 

Et Dieu dans tout ça ? Beaucoup de belles paroles qui entrainent l'agrément populaire et qui fait penser au paragraphe 675 du catéchisme de l'Eglise Catholique :

"675 Avant l’avènement du Christ, l’Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants (cf. Lc 18, 8 ; Mt 24, 12). La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre (cf. Lc 21, 12 ; Jn 15, 19-20) dévoilera le " mystère d’iniquité " sous la forme d’une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l’apostasie de la vérité. L’imposture religieuse suprême est celle de l’Anti-Christ, c’est-à-dire celle d’un pseudo-messianisme où l’homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair (cf. 2 Th 2, 4-12 ; 1 Th 5, 2-3 ; 2 Jn 7 ; 1 Jn 2, 18. 22)."

Manipulation ? Fratelli tutti, manifeste idéologique et politique du pontificat